Histoire

En 1866, soit un an avant que la Confédération canadienne ne soit proclamée, James A. Ogilvy ouvrait boutique rue de la Montagne, juste au nord de la rue Saint-Jacques. Le magasin ne comptait alors qu’un seul employé et un seul comptoir.

Toujours situé rue de la Montagne, Jas A. Ogilvy ltée se rapprochait en 1884 de la rue Saint-Antoine, très en vogue à l’époque. De nombreux Montréalais éminents y avaient élu résidence, dont l’honorable Charles Séraphin Rodier, homme d’affaires, financier et maire de Montréal, ainsi que Sir Francis Hincks, Premier ministre avant la Confédération.

En 1896, les dirigeants de Ogilvy décidèrent de déménager à l’angle nord-est des rues de la Montagne et Sainte-Catherine, décision tout à fait audacieuse à l’époque, puisque la population était plutôt clairsemée à cet endroit. Westmount n’existait pas encore et peu de gens avaient prévu la croissance rapide que connaîtrait Montréal.

Douze ans plus tard, Ogilvy achetait le site de son emplacement actuel de la famille Prévost. Lorsque sa construction fut terminée en 1912, Ogilvy représentait le tout dernier cri en matière de magasin.

En 1927, J. Aird Nesbitt se portait acquéreur de l’établissement, qui fut pour lui dans les premiers temps, un passe-temps plus qu’une entreprise commerciale. Mais par la suite, il transforma Ogilvy en une boutique unique en son genre, et sa passion fut à l’origine des traditions comme celles du célèbre cornemuseur écossais et du tartan.

Le cinquième étage et la Salle Tudor, la première salle de musique à Montréal, furent érigés en 1928. Cette impressionnante pièce lambrissée de chêne a rapidement gagné la proéminence en raison de l’existence d’un grand orgue, une particularité importante de la Salle Tudor. Pendant plusieurs années il y avait des récitals d’orgue pratiquement tous les jours et au moins une fois par semaine, une variété d’émissions de station radiophonique locales a émané de la Salle. En 1931, de leur studio diffusant adjacent à la Salle Tudor, CFCF et CKAC ont mis en onde la première émission de l’Orchestre de Montréal à travers le Canada. Pendant les années 40, la Salle a été employée pour des buts d’effort de guerre.

Nesbitt dévoila à cette occasion le remarquable grand chandelier, qui couronne aujourd’hui le rez-de-chaussée. Cette extravagante fixture avait été suspendue dans le Théâtre de Sa Majesté, rue Guy, pendant plusieurs générations.

Les vitrines mécaniques de Noël font partie de la tradition de Ogilvy et de Montréal depuis 1947 quand la première de ces spectaculaires devantures, fabriquées par Steiff Co., fut importée d’Allemagne. Plus d’une centaine de pièces mobiles mettent en vedette une myriade d’animaux de peluche faits à la main et des paysages enchanteurs remplissent les vitrines des rues Sainte-Catherine et de la Montagne.

Ces paysages illustrent les aspects traditionnels de Noël. « Le Moulin dans la forêt » et « Le Village Enchanté ». Chaque année, ils attirent les Montréalais et les visiteurs qui désirent échapper à la frénésie de la saison des Fêtes et venir tout simplement admirer ces magnifiques maquettes.

Depuis près de 50 ans, tous les jours notre cornemuseur parade à travers le magasin entre midi et 13 heures, très populaire auprès des touristes.

Des rénovations furent accomplies pour revitaliser la « grande dame de la rue Sainte-Catherine », et les résultats, éblouissants, furent dévoilés lors de la « Grande Ouverture » en septembre 1987. Le concept de regrouper plusieurs boutiques indépendantes sous un même toit, « magasin dans un magasin » – une première au Canada – a remporté un immense succès pour Ogilvy : chaque boutique se distingue par son caractère unique, tout en s’intégrant au thème particulier de chaque étage.

Le style et le cachet distinctifs de Ogilvy sont assurés par le maintien de standards élevés à tous les points de vue, du stade conceptuel à celui du service après-vente. C’est la mise en application systématique de ces standards et de ces politiques qui distingue Ogilvy de tous les autres magasins spécialisés, centres commerciaux ou magasins à rayons.

LE MAGASIN

LE MAGASIN

infolettre

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles, offres exclusives et événements spéciaux.